Vahni Capildeo et Dionne Brand se sont promenée sur la rue Bloor Ouest à Toronto. Elles ont discuté de la multiplication des langues et des traces du passé colonial qu’on retrouve dans les structures et l’architecture de la ville.

« Le principal intérêt de travailler au Canada est d’en apprendre plus encore sur l’incroyable diversité de la population et sur la relation qu’elle entretient avec un grand territoire; c’est aussi une manière de composer avec une histoire en évolution, aux racines difficiles. Sur le plan personnel, je travaille en anglais et en français, et je suis fascinée d’en apprendre davantage sur la poésie multilingue, telle que vécue et écrite par des écrivains canadiens d’aujourd’hui. »

- Vahni Capildeo, écrivaine et poète trinidadienne vivant à Édimbourg

Dionne Brand : Cette auteure canadienne de renom a été poète lauréat de Toronto. Couronnée par une longue liste de prix, son œuvre est composée d’ouvrages de poésie, de fiction, d’essais, de documentaires et d’anthologies, où elle explore les thèmes du genre, de la race, de la sexualité, du féminisme, de la domination du mâle blanc, des injustices et des hypocrisies morales du Canada. Elle a reçu l’Ordre du Canada en 2017.

Vahni Capildeo : Écrivaine et poète trinidadienne vivant au Royaume-Uni, elle a remporté en 2016 le prix Forward du meilleur recueil de poésie, avec Measure of Expatriation. Elle détient un doctorat de l’Université Oxford, où elle était une boursière Rhodes, et a effectué des recherches au Collège Girton, de l’Université Cambridge.